Lifestyle

Vivre plus heureux: s’écouter

12 novembre 2017

vivre plus heureux lifestyle

C’est la première fois sur mon blog que je vais y consacrer un article humeur et me dévoiler un peu plus. Pour tout vous dire ma grossesse et la naissance de mon fils ont bousculées beaucoup de choses en moi. Déjà parce que tout ne s’est pas passé comme prévu et cela a été une réelle épreuve, aussi bien physique que morale. Mais également parce que l’amour que je porte envers mon fils est inimaginable. Aujourd’hui je suis la même qu’avant, avec un traumatisme et un amour inconditionnel en plus. Et forcement ça a changé ma façon de vivre.

Il faut savoir que la routine me déprime, je déteste ça. J’ai toujours détesté ça. Vivre au même endroit, faire le même trajet, côtoyer les mêmes personnes… je comprends que ça puisse avoir un côté rassurant et que de nombreuses personnes veuillent vivre ainsi. Mais ce n’est pas mon cas. J’ai besoin d’avoir sans cesse un projet en tête. Je pense à comment je vais partir avant même de m’installer quelque part.

Il m’est arrivée de me demander si je ne cherchais pas finalement à fuir quelque chose. Je ne crois pas. Je pense simplement que la vie est trop courte, et il y a tellement de chose que j’aimerais faire, que j’aimerais voir ! Il y a tellement d’expérience à vivre finalement que je n’ai pas envie de m’attarder sur l’une d’entre elle quand j’ai l’impression d’en avoir fait le tour.

Essayer, découvrir, échouer, aimer, réussir, détester, rectifier… voilà ma définition de la vie, la définition que j’ai envie de donner à MA vie.

Pour en venir à ces conclusions il m’a fallu découvrir ce que MOI j’avais envie. J’ai dû arrêter de vivre pour les autres, arrêter de prendre des décisions en fonction de ce que vont penser les autres. Arrêter également de suivre une voie presque toute tracée qui m’emmène dans une vie qui ne me correspond pas. Ce n’est pas évident. Surtout pour moi qui accordait beaucoup d’importance au regard des autres et qui ne voulait pas décevoir… au risque de me perdre. Et c’est justement au moment où je me suis perdue, où je vivais une vie à priori parfaite mais qui ne me ressemblait pas, que j’ai réagi. J’ai commencé à vivre MA vie. Et je ne le regrette pas une seconde. Il y a tellement à en tirer de s’écouter.

Je me suis demandée quelle vie je voulais mener en ne me donnant aucune limite, tout en restant dans un cadre réalisable. Je ne m’étais finalement pas réellement posée cette question auparavant alors qu’elle est indispensable. Et c’est maintenant, en ayant la réponse précise, que je peux avancer. J’agis aujourd’hui dans le seul et unique but d’atteindre cette image que j’ai de la vie que je veux mener.

Ces derniers mois, riche en émotions, ont amplifié mon besoin de m’écouter et de vivre ma vie telle que je l’entends. Le jour où il sera trop tard, je ne veux pas me dire que je suis passée à coté. Et pour moi passer à coté de sa vie ce n’est pas d’échouer, c’est de ne pas avoir essayer.

Au départ j’ai écrit cet article simplement parce que j’avais besoin d’écrire, sans réellement penser à le publier. Finalement je décide de le faire en espérant qu’il puisse vous inspirer et vous amener à vous demander ce que vous aimeriez faire de VOTRE vie. N’hésitez pas à me faire partager votre expérience et vos envies dans les commentaires.

Je vous souhaite une très bonne journée.

Articles Similaires

Soit le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire